Accueil Littérature générale La vie qui m’attendait _ Julien Sandrel

La vie qui m’attendait _ Julien Sandrel

0
0
26
La vie qui m'attendait

Résumé

QUAND LE BONHEUR N’ARRIVE PAS,

QUAND UN MENSONGE A TOUT FAUSSÉ,

ET SI C’ÉTAIT L’HEURE DE LA DEUXIÈME CHANCE ?

« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »

Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui vient de lui parler.

Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille.

Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis l’adolescence sous un classique châtain.

Qui était à Marseille ?

Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même.

En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage entre rires et douleurs.

 

MON AVIS

Cette histoire est aussi merveilleux que terriblement touchante !

Romane est une femme qui vit dans l’angoisse de vivre. Tout lui provoque crainte et crises d’angoisse.

De fait, elle ne sociabilise pas avec les autres. Pourtant, son métier de médecin généraliste devrait lui permettre d’être au plus près des gens.

Mais non, elle a trop peur des microbes, trop peur des accidents, trop peur de l’inattendu. Trop peur de la vie. 

J’ai adoré :

- l’histoire si particulière et qui pourtant peut toucher tout le monde

- l’écriture qui est très simple, très juste

Romane est une femme qui apprend à vivre à presque 40 ans.

À travers la vie d’une autre, elle découvre l’amour, elle découvre la joie, elle découvre la vie tout en se découvrant elle et celle qu’elle aurait pu être.

Cette inconnue qui est une autre part d’elle-même la plonge dans la vie.

La question qui se pose alors est magnifiquement terrible : qui mérite le plus de vivre ?

Une « vétéran » du bonheur » qui sait vivre et qui a construit une vie pleine et heureuse, entourée de personnes pour qui cette personne compte plus que tout ?

Une « débutante » du bonheur qui ne goûte à la vie que depuis quelques jours, qui n’a pas su construire sa propre vie ?

Les larmes me sont venu en lisant cette histoire.

Merci à Julien Sandrel pour cette histoire.

Elle a fait mouche !

Ce livre m’a fait un bien fou !

Publication 6 mars 2019 par Calmann-Lévy

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par SamSam Lit
Charger d'autres écrits dans Littérature générale

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Loin des vivants _ Steve Robinson

Résumé : Une valise d’enfant surgie du passé arrive à l’improviste et sans explication dan…